Bonjour KonMari, Adieu Bordel !

konmari

A Noël, Pépé m'a offert un bouquin intitulé "La magie du rangement" de Marie Kondo. Evidemment, quand tu reçois un livre, le premier truc que tu fais c'est de regarder la quatrième de couverture histoire de savoir de quoi il retourne. "Le livre que vous tenez entre les mains est spécial. Il vous initie à KonMari, une méthode de rangement révolutionnaire..." Après ça t'explique brièvement qu'avec ce truc, même les plus bordéliques diront adieu à leur fouillis ambiant et sauront garder une maison ordonnée.

Je suis passée outre le message subliminale qui pouvait se cacher derrière ce cadeau, écrasant le fait que c'était vraiment l'hôpital qui se foutait de la charité. 
Pépé et moi vivons dans un environnement des plus bordéliques. Chaque pièce de notre nid a son lot de fouillis. On a plutôt un appart correct niveau surface, et pourtant, on a toujours cette impression de manquer cruellement de place pour ranger les choses, lesquelles se retrouvent à trainer, ici et là. Quant aux machins qui ont une place bien définie dans un placard ou un tiroir, ce n'est pas naturel pour nous de les remettre systématiquement à leur place une fois qu'on a fini de s'en servir. Je peux vivre ainsi pendant des semaines sans forcément m'en rendre compte, jusqu'au moment où je vais péter un plomb et ne plus en pouvoir de tout ce bordel quitte à en détester carrément cet appart et vouloir déménager sous prétexte qu'il n'est pas pratique. 

A en lire la quatrième de couverture, Konmari allait changer notre vie et nous propulser tout droit dans ce genre d'environnement que tu ne vois que dans les magasines de déco, où tout est net, rangé, ordonné, sans aucun poil de cul qui dépasse. 

J'ai dû lire ces quelques 250 pages en même pas trois jours. Je l'ai littéralement dévoré. 

Marie KONDO, c'est qui ?

Marie KONDO est une japonaise dont le rangement est son métier (y'a des gens chelous sur cette planète moi j'te l'dis). En gros, elle va chez des gens pour les aider à organiser leur maison de façon optimale afin que le bordel ne revienne plus jamais ! Oui Madame !  Rien que ça !
Elle t'explique que le rangement est son délire depuis l'âge de 5 ans. Depuis toute petite, elle range, met de l'ordre, cherche des tuyaux pour organiser au mieux ses tiroirs, ses placards, bref, une réelle obsession à en croire les nombreux passages du livre où elle parle de son enfance. Ce qui, je l'avoue, m'a angoissée au plus haut point. Perso, à 5 ans, je pensais plus à foutre le dawa', sortir tous mes jouets et m'éclater que de... RANGER.
Bref du coup, elle a passé des années à étudier différentes méthodes de rangement, à essayer différents meubles sur le marché, à ranger, re-ranger, pour au final, pondre sa propre méthode: KonMari. 

La méthode de rangement KonMari, c'est quoi ?

Comme toute méthode qui se respecte, la KonMari est constituée de plusieurs étapes. Dans son bouquin, Marie t'explique qu'avant de ranger, il faut jeter, donc trier. 
Commencer par JETER constitue finalement l'étape essentielle. Et pour cause. Quand tu jettes, tu peux apprécier la place dégagée et ce n'est qu'après seulement que tu peux te concentrer sur le rangement.

Ne garder que ce qui nous est vraiment utile, faire le vide chez soi donc dans sa tête, un retour au minimaliste, cet ouvrage a bien évidemment une dimension psychologique. Il m'a fait penser aux livres de Dominique Loreau "L'art de l'essentiel" et "l'art de la simplicité" dans lesquels cette dimension est beaucoup plus développée. Ils donnent aussi quelques tuyaux en matière de rangement, qui sont totalement à l'opposé de la méthode KonMari :

JETER, selon un rituel bien précis !

Marie préconise de ne pas procéder pièce par pièce mais par catégories d'objets. Là encore, dans un ordre bien précis :

  • Les vêtements
  • Les livres
  • Les objets en tout genre (komono)
  • Les objets à valeur sentimentale

Concrètement, le principe consiste à rassembler par exemple, tous les bouquins de ta baraque à un seul et même endroit, de les étaler afin de les avoir tous en vue, et de procéder au tri, à savoir, prendre la décision de JETER, ou GARDER. Là encore, elle te donne un petit tuyau pour t'aider dans cette quête : prendre chaque livres entre tes mains et te poser la question suivante : " ce livre me met-il en joie ? ". Si la réponse est NON, tu tèjes, si c'est OUI, tu gardes. Pour les objets ayant une utilité particulière, tu peux te faire une rétrospective. S'ils ne t'ont pas servi durant les deux années qui viennent de s'écouler, tu jettes, dans le cas inverse, tu conserves. 

Et ainsi de suite pour les fringues, komonos et objets dotés d'une valeur sentimentale. Cet ordre est important dans la mesure où se séparer de la dernière catégorie est la plus hard.

Le but de la manip' est de ne conserver que les objets qui te sont vraiment utiles, chers à ton cœur, bref, des trucs qui te mettent "en joie" comme elle dit la dame, afin de vivre par après dans un environnement sain et léger.

Là où le bas va blesser grave pour ma pomme, c'est que je suis quelqu'un de très-très-très conservatrice. Je garde tout. Je garde des trucs, juste, "au cas où" ça puisse servir plus tard. Face à ça, Marie est très claire, les "au cas où" c'est niet, on jette !
Je garde des trucs pour me souvenir de certaines choses. Là encore, Marie va te dire que le passé c'est le passé et qu'il ne faut pas trop s'y accrocher par crainte d'y rester bloqué, et de ne pas réussir à avancer dans la vie. Elle rigole pas la meuf...
Je garde des trucs  même si je ne les apprécie plus, par crainte d'offenser la personne qui me les a offert. A ça, Marie dira qu'il faut remercier l'objet en question pour le bonheur qu'il t'a procuré quand tu l'as déballé, qu'il a fait son job, et qu'il faut maintenant le "libérer", donc, le jeter.
Ouaip, il faut parler à ses objets parce qu'ils ont une âme. La méthode KonMari a quand même une forte connotation spirituelle. Et je crois que ça me bloque un peu même si j'ai conscience que la méthode en elle-même n'est pas déconnante du tout. 

A l'heure où je rédige ce billet, je ne me suis pas encore attelée à la tâche, mais je sais d'avance que je vais devoir me faire violence.

RANGER, mais pas n'importe comment !

Une fois que tu as jeté ce qu'il y avait à jeter et conservé l'essentiel, place au rangement. Selon l'auteur, il est inutile d'investir dans des meubles spécifiques de fous pour y parvenir et qu'on peut très bien se débrouiller avec ce qu'on a.
Alors elle va te donner dans son livre quelques tuyaux pour ranger efficace, mais pas assez à mon goût et c'est que je j'aurai tendance à reprocher au bouquin.

Pour les fringues, exit les piles, tout doit être soigneusement plié et rangé à la verticale dans les tiroirs. Ca prend moins de place, en un seul coup d'oeil tu repères le t-shirt que tu cherches sans qu'il ait disparu sous la pile. Et puis de cette manière, les vêtements ne subissent aucune "pression" contrairement à un rangement en pile, où le pauvre t-shirt oublié tout en dessous est escrabouillé par le poids des autres. Du coup, ils ne s'abîment pas et tu les conserves plus longtemps ! 
Avec Konmari, exit également les chaussettes et collants mis en boule. Ça prend de la place, ça les "stresse" et du coup, ils s'abîment plus vite.
Pour elle, tu plies, éventuellement, tu roules et tu mets à la verticale. 
Pour les objets en tout genre, elle préconise de les ranger par catégorie. Par exemple, les appareils électriques doivent être rangé tous au même endroit. Perso, je vois mal mon sauna facial squatter à côté de l'appareil à raclette, m'enfin, faut encore que je médite là-dessus.

Tout ce processus doit se faire rapidement selon elle, et en une seule fois. Là encore, j'ai du mal à imaginer que le chantier qui règne chez moi peut être expédié en quelques heures. 

konmari

KonMari promet de te changer la vie

Marie raconte les répercussions que cette méthode a eu sur bon nombre de ses clients. Bien évidemment, les plus bordéliques d'entre eux ne le sont plus. Certains perdent du poids, quant à d'autres, ils auraient littéralement changé de vie en trouvant une nouvelle voie professionnelle qui les feraient réellement "vibrer".
Mais le témoignage qui m'a le plus surprise, et qui j'avoue m'a quand même fait marrer un petit coup, c'est cette dame qui raconte "Votre méthode m'a appris à considérer ce dont j'ai vraiment besoin et ce qui m'est inutile. J'ai donc divorcé, et depuis, je suis bien plus heureuse". Carrément.
J'espère juste que derrière le message subliminale qu'a voulu me faire passer Pépé en m'offrant cet ouvrage, il n'y en avait pas un autre ?

Quoiqu'il en soit, ce livre reste très intéressant et m'a vraiment donné envie de m'y mettre. Je ne fais jamais de "résolutions" en début d'année, il faut croire que Pépé m'en a collé une dans les pattes malgré moi. 
Est-ce que la méthode Konmari marchera chez moi, est-ce que je saurai appliquer à la lettre ces préconisations, j'en sais rien pour l'instant, mais t'inquiète, je te pondrai bien évidemment un récap' de mon retour d'expérience ! 

On va s'marrer j'crois...

Bon sinon, à Noël, j'ai reçu un autre bouquin dont je tairai le nom du responsable :

On en parle ou bien?

Commentaires

Céline

Hello
et bien…bon début d’année alors ! Très sympa et intéressant à lire ton article.
Je me suis bien reconnue dans la partie sur le « très-très-très conservatrice »…car, étant assez obsédée par le rangement mais très conservatrice également, tu vois un peu la lutte entre ces deux traits de mon caractère ! En surface c’est plutôt bien rangé, la maison fait bonne impression… mais il ne vaut mieux pas ouvrir les placards 😉 Et je procrastine en me disant qu’avec mon activité profesionnelle et les 2 enfants, ce n’est pas le moment de s’y mettre.. du coup ça empire, évidement, même en rangeant régulièrement, et l’entropie…
La seule solution est donc certainement de faire un vrai travail sur soi-même effectivement, et de s’y mettre pièce par pièce… ou placard par placard, sans oublier le garage !
Tout un programme…et merci pour le partage 😉
@bientôt

Mémé

C’est un travail de longue haleine effectivement, ça fait 15 jours que je suis sur le coup et c’est loin d’être terminé ! Cette méthode écarte justement le fait de procéder « pièce par pièce », mais selon les catégories d’objets. Perso, j’ai commencé selon la méthode pour finir par m’occuper de chaque pièces indépendamment l’une des autres, sans m’en rendre compte, bref, je suis déjà dans l’echec lol.

Julie

Tout d’abord j’adore ta manière d’écrire tu me fais toujours bien rire 🙂 ensuite j’ai lu pas mal de truc sur ce bouquin et ça m’intéresse quand même pas mal mais c’est trop dure de trier ^^
En tout cas j’espère que tu nous donneras des nouvelles de l’évolution de ta résolution :p
Bisous

Mémé

Coucou Julie !

Merci pour ces compliments <3 Yes je vous ferais un retour d'expérience, je suis en plein dedans pour le moment, c'est le chantier chez moi !

Fabienne

Bonjour,
Quels sont vos remèdes et solutions car je ne parviens pas à me séparer de mes affaires (sacs, vêtements, chaussures, etc) dont je ne mets plus mais qui restent encore metables et sont toujours utiles… sans doute y suis je toujours et encore attachée car pas possible de les donner ni même de les vendre !?
Idem pour mes revues, articles de journaux, notes sur morceaux de papiers…
Sans doute que je suis toujours liée à tout ce matériel…
Belle journée et merci pour vos réponses.
Fabienne

Mémé

Bonjour Fabienne !

Je suis comme toi, conservatrice à souhaits et j’ai beaucoup de mal à me séparer de beaucoup de choses ! J’ai commencé le processus de désencombrement, et j’avoue que j’ai dû me faire violence à certains moments. Il y a même un moment où j’ai dû arrêter, car je me suis payée un mal de tête épouvantable, tellement ça me demandais beaucoup émotionnellement. Du coup, je n’ai pas de solution miracle, à part procéder de la manière que conseille Marie KONDO. Si tu te t’es pas servi d’un truc durant les deux années passées, tu jettes, sans te poser d’autres questions. Selon elle, ça doit aller très vite, pour éviter de tergiverser je pense.
Je ferais un article « retour d’expérience » quand j’aurais terminé; peut-être aurai-je d’autres tuyaux à fournir à ce moment là…
Courage !

julie

Hello Mémé !!

Super intéressant ton article. Il faut vraiment que je m’y mette aussi. Ce bouquin à l’air sympa. En revanche le fait de jeter m’embête un peu. Peut-on vendre ou même donner ou le fait de jeter fait partie du cheminement psychologique ?? Des bisous

Mémé

Salut Julie !

Selon l’auteure, il faut JETER. Si tu donnes ou que tu vends, tu engranges du bordel chez les autres ! C’est le seul argument qu’elle donne et ne parle pas de la dimension psychologique dans cette action qu’est « jeter ». Chose avec laquelle j’ai beaucoup de mal également, surtout quand il s’agit de trucs qui fonctionnent encore. Marie n’a visiblement pas la fibre écolo-recylclage, les allers et retours à la déchetterie, elle t’en parle pas non plus lol. Perso, j’ai commencé le processus, j’ai jeté des trucs certes, mais y’en a d’autres que j’ai mis de côté. Les bouquins seront pour la bibliothèque du quartier par exemple 🙂 Faut en prendre et en laisser, y’a certains aspects du livre qui me rebutent un peu, j’avoue. Mais j’en parlerais plus longuement dans mon post recap !

véronique tournier

j ‘ai bcp aimé l’article ou j’ai l’impression de me voir, je l’ai partagé

Émilie

Génial cet article, je suis moi aussi très très très conservatrice et c’est toujours Bagdad chez moi! L’arrivée d’un bébé n’a fait que multiplier l’effet bordel! Je ne sais pas si faire par catégorie et non par pièce ne serait pas encore pire dans mon cas! Lol. Hâte de lire le verdict! Bon courage!

Belinda

j’ai adoré le livre de KonMari. Idem dévoré en quelques jours. Je me suis attaqué direct à ma penderie, ce qui a fait mal car après je n’avais quasi plus rien à me mettre. J’ai également fait, en rangement les penderies de mes deux filles et j’y ai gagné en place. Mon mari a également fait sa penderie….Depuis plus rien, on s’attaque peu à peu aux autres choses mais j’avoue que ça devient difficile et que des fois et bien on n’a pas envie de s’y mettre :p
J’ai bien aimé le côté spirituel justement et le fait de savoir que les objets ont leur propre énergie n’est pas si idiot ;-). Ils vont nous renvoyer de l’amour ou de l’agacement selon la façon dont ils ont été acquis…

Mémé

Merci pour ton retour ! Clair que c’est compliqué de s’y mettre. J’ai toujours pas terminé, c’est le gros dawa’ chez moi… Et j’ai perdu ma motiv’. M’enfin, une fois qu’on se sera débarrassé du vieux bureau, ça ira déjà mieux je pense ^^

Sophie février

Bonjour.
Je suis nouvelle ici… Article très intéressant. J’ai une méthode pour les vêtements, dans ma penderie, ca peut peut-être vous servir… Quand je sors mes affaires d’été ou d’hiver, je les suspends avec le cintre ouvert vers l’extérieur du dressing. Quand je porte un vêtement et que je le range, je mets le cintre ouvert vers l’intérieur du dressing. A la fin de la saison, au moment de ranger les affaires dans des caisses, je n’y mets que ceux au cintre tourné vers l’intérieur. Les autres, don ou poubelle !
(je sais pas si c’est clair…)

Mémé

Coucou Sophie,

Et bienvenue ! Merci pour ton retour, c’est très clair, et super astucieux ! Je prends en note! M’enfin, d’expérience, ça m’est déjà arrivé de ne pas porter une robe tout un été et de la ressortir l’été suivant.Je sais pas pourquoi lol. Pas nette la fille !

Vanessa

Bonjour,
super article. je suis bordélique. ma question est: as tu changé grâce à cette méthode? ton chez toi est il zéro bordel maintenant? J’ai peur de retomber dans mes travers…
Pour le fait de jeter c’est vrai que c’est pas du tout écolo, mais je comprends ce quelle veut direcar lors de mon démanagement, j’en ai fait l’expérience: on garde ci et ça car même si on en veut pas, ça peut servir à qq1 d’autre…sauf que ça continue à nous embarrasser (pour ma part à embarrasser la cave d’un ami) et à nous faire perdre du temps (j’ai fait 4 vides dressing pour vendre des fringes, sans bcp de succès et plein de temps perdu, et puis les trucs par ci par là sur le boncoin…qui partent pas).
Bref, mon conseil: essayez de donner pendant 1 semaine (annonce et tout), si ça marche pas jetez tout.
ton avis?

Mémé

Coucou Vanessa ! Je ne vais pas trop pouvoir répondre à ta première question parce que je n’ai toujours pas terminé mon « processus » de rangement car justement, j’essaye de revendre des trucs sur le bon coin qui ne partent pas forcément. Du coup je donne… Mais j’ai encore un bureau sur les bras et d’autres trucs à la con, du coup, ça encombre… Je ferais un article sur mon retour d’expérience. Je voulais le faire ce mois-ci mais je crois que ça va pas être possible ! Bref, vivement que ça se termine 🙂

Élisabeth

Bonjour,
Article très intéressant mais dur à mettre en place . Je suis aussi très conservatrice et quand je trie c’est pièce par pièce. Les livres je donne aux écoles et les vêtements neufs ou presque je donne à une association. Un grand merci pour ton site je le trouve très très bien j’adore….

Mémé

Merci d’être passé par là Elisabeth et pour ton retour d’expérience! Je fais pareil que toi finalement, je donne… je vends à la rigueur… Et tout se fait pièce par pièce, je n’applique pas la méthode à 100% ! lol

corinne

coucou je viens de rejoindre ce site et merci ++ pour l ajout j ai aussi le livre de marie kondo je le trouve interessant mais j ai un peu laisser murir l idee avant d attaquer ses conseils de plein fouet ceci dit un peu de vide dans les vieilleries ne fait pas de mal!!!et pour completer la demarche et peut etre moins « culpabiliser »…un tres bon complement de lecture:l art de la simplicite par dominique loreau j en suis a la troisieme lecture et je le trouve excellent comme piqure de rappel quand on a besoin de faire un peu de vide merci pour ton site que je vais adorer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *