Sidr, la poudre ayurvédique multifonction

Sidr

Je t’ai déjà parlé de la poudre végétale au shikakaï pour se laver les tifs, aujourd’hui je m’arrête sur le sidr.

Cette poudre ayurvédique est obtenue à partir des feuilles séchées du Jujubier puis broyées.

La poudre de Sidr pour les cheveux

Elle a des propriétés nettoyantes et astringentes pour les cheveux, mais également pour la peau ! Oui Madame !
En application capillaire, elle aide à stopper la chute des cheveux, combat les pellicules et les démangeaisons
Contrairement au Shikakaï qui aurait tendance faire dégorger la couleur, le sidr lui, aide à la fixer.  

A comparer, mes cheveux préfèrent de loin le shikakaï. Le sidr a tendance à les rendre poisseux, me demande pas pourquoi. Pour d’autres, ça sera l’inverse, il faut tester. Toutefois, je continue de l’utiliser juste après avoir refait mon henné étant donné qu’elle ne fait pas dégorger la couleur. Point de vue démêlage, c’est nickel chrome !

Avis aux blondinettes, utilisez plutôt le Sidr que le Shikakaï qui aurait apparemment tendance à foncer les cheveux ! 

La poudre de Sidr pour la peau

Et oui Madame, tu pourras également l'utiliser pour la trogne ! 
Astringente et purifiante, elle calme les problèmes de peau tels que l'eczéma, le psoriasis, l'acné, et les démangeaisons ! 
Ca me fait penser qu'il faudrait quand même que je la teste en tant que masque visage un de ces quatre d'ailleurs... Mieux vaut tard que jamais j'veux dire !

Comment l'utiliser ?

Là encore, et comme toute poudre végétale qui se respecte, tu peux la mélanger à de l'eau, ou à un hydrolat, jusqu'à obtenir une pâte homogène, ni trop liquide, ni trop épaisse, bref, de la texture qui te convient le mieux ! Tu peux également la faire macérer dans une huile, histoire de te concocter un petit sérum qui va bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *