Le lait d’or : la boisson au curcuma aux multiples bienfaits

lait d'or

“J’ai entendu parlé du lait d'or, peux-tu m’en dire plus ?”. C’est l’une des questions qui m’avait été posée lors de la DAM du mois dernier. Une DAM, c’est ni plus ni moins qu’une “Demande à Mémé !”, en d’autres termes, une FAQ via laquelle vous pouvez me poser vos questions. Ouvrez l’oeil car mes réponses ne sont pas publiées sur le blog à proprement parlé. Pour ne rien louper, je vous invite à vous inscrire à la Newsletter du blog ou à me suivre sur Facebook.

Bref, tout ça pour dire que lorsque j’ai lu cette question, je me suis dis “du lait d'or ? Qu’est-ce que c’est que ce truc encore ?”. Deux minutes et quelques googlisations plus tard, je me suis aperçue que cette boisson au curcuma avait littéralement fait le buzz sur la toile l’année dernière. Hashtag 3 métros de retard.

Si j’en viens aujourd’hui à consacrer un billet entier sur le sujet, c’est parce que je pense que ça vaut vraiment le coup qu’on s’y penche et aussi, parce que malgré mes quelques interrogations qui subsistent, je suis tombée en totale adoration pour ce truc. Quand j’ai fait mes recherches, j’ai comme souvent, lu tout et son contraire.

Le lait d'or, c’est quoi ?

Appelé également golden milk ou curcuma latte, le lait d'or est une boisson ayurvédique composée d’une combinaison d’épices et de corps gras qui ont tous un rôle bien défini :

  • curcuma, une épice de la famille du gingembre, riche en “curcumine” et qui confère au lait d'or tous ses bienfaits (que nous verrons juste après) et sa fameuse couleur dorée.
  • poivre noir : dont le principe actif “la pipérine” favorise l’absorption de la curcumine par l’organisme
  • gingembre : favorise également l’absorption de la curcumine et optimise les effets antioxydant du lait d'or.
  • huile végétale : parce que la curcumine ne peut se mélanger qu’à des corps gras, on dit alors qu’elle est est liposoluble !
  • lait végétal : pour avoir une “base”, un petit goût sympa et pour un peu que tu le choisisses enrichi en calcium...

lait d'or

Les bienfaits du lait d'or

De part la présence du curcuma, autrement appelé “l’épice de la vie”, le lait d'or aurait des propriétés :

  • anti-inflammatoire, en cas de douleurs articulaires
  • cicatrisante
  • antioxydante
  • drainante, il améliore la circulation sanguine en éliminant des toxines (detox !)
  • apaisante au niveau du système nerveux
  • préventive et adjuvante de certains cancers

Hormis le dernier point qui est relayé de site en site et sur lequel, vous me permettrez de douter, je trouve que les actions du curcuma sont assez intéressantes et à ne pas négliger !

Comment le consommer ?

Certains le préconisent en “cure”, à boire tous les jours pendant 2 mois ou durant tout l’hiver histoire de renforcer ses défenses immunitaires. En ce qui concerne le meilleur moment de la journée pour le consommer, là encore, plusieurs écoles. Ceux qui le consomment le matin au réveil argumentant le fait que le curcuma est une épice stimulante. Ceux qui en boivent plusieurs fois par jour tout au long de la journée. Enfin, ceux qui s'octroie ce moment de plaisir le soir après dîner…

Cela dit, l’association des professionnels de l'Ayurveda précise sur son site que “le lait d'or ne peut se substituer à aucun médicament et qu’il est à consommer de manière exceptionnelle”. Pas plus d’informations sur le pourquoi du comment, mais j’aurais tendance à leur faire confiance.

Si toutefois vous avez des compléments d’informations à apporter sur ce point, n’hésitez pas, les commentaires sont ouverts !

Comment préparer le lait d'or ?

Quant à la recette à proprement parler, comment dire. Plusieurs versions, des variantes tant au niveau des ingrédients que des procédés de préparation. Arrange-toi Jeannot.
En me trimbalant sur internet, j’ai vraiment vu tout et n’importe quoi au niveau de la préparation. Beaucoup de copier/coller d’un site à l’autre soit dit en passant.

Beaucoup réalisent la recette en deux étapes :

  • La première consiste à faire une “pâte” à base de curcuma, de poivre et d’eau. Pâte que tu peux visiblement conserver au frais pendant un mois grand max, dans un bocal en verre hermétique.
  • Et quand te vient l’envie d’un petit golden milk, il ne te reste plus qu’à prélever une cuillère à café de cette mixture, d’ajouter du lait, de l’huile, et c’est opérationnel.

Je ne sais absolument pas s’il s’agit de la recette traditionnelle ancestrale, quoi qu’il en soit, je ne comprends pas du tout ce procédé. Est-ce que la curcumine est mieux préservée de cette manière ? Pourquoi ne pas la mélanger d’emblée à l’huile, étant donné qu’elle est liposoluble ? Et quid de cette pâte qu’on laisse squatter pendant un mois au réfrigérateur ? Elle est quand même composée d’eau, solution méga fragile en proie à la prolifération de bactéries ?

J’imagine que cette version “prête à l’emploi” (et encore…) du lait d'or est plus pratique pour ceux qui souhaitent en consommer tous les jours.

En attendant de recevoir quelques éclairages, je te partage la manière dont je procède actuellement et qui me semble être, la plus appropriée pour une consommation occasionnelle. Là encore, je n’ai rien inventé, je me base sur les ressources des pro de l’Ayurveda que j’ai quelque peu modifié en fonction de mes goûts.

lait d'or

La recette du lait d'or
fouet mini

Pour 1 tasse
Temps de préparation : 10 minutes

  • 250 ml de lait de riz
  • ½ càc de Curcuma en poudre
  • 1 pincée de poivre noir
  • 1 micro morceau de gingembre frais
  • ½ càc d’huile de Coco
  • 1 càc de sirop d’agave

Préparation :

1) dans une casserole à feu doux, laisse fondre l’huile, ajoute le curcuma, puis mélange jusqu’à obtenir une texture homogène sans grumeaux.

2) Ajoute un filet de lait, et mélange à nouveau pendant 1 minute.

3) Ajoute le reste de lait et le morceau de gingembre et touille à nouveau. La préparation doit être de couleur jaune homogène. Recouvre la casserole et laisse le lait se réchauffer pendant 5 minutes.

4) Hors feu, ajoute le poivre et le sirop d’agave en prenant soin de remuer la préparation entre chaque ajout.

Le lait d'or est à consommer tiède.

Les alternatives

Bien entendu, tu peux opter pour le lait végétal et l’huile de ton choix, remplacer le morceau de gingembre par une pincée en poudre, voire supprimer complètement le sirop d’agave qui ne fait pas partie de la recette originale. Certains y ajoutent de la cannelle, c'est pas mal non plus !

Mon avis

Encore faut-il aimer le curcuma, certes. Personnellement, j’adore le goût, et l’ajout d’huile apporte une touche onctueuse à la boisson qui est somme toute assez agréable. Et ce sirop d’agave… Un bonheur ! 
Disons que ça change du “tea time” habituel.  “Le petit lait chaud” des dimanches après-midi pluvieux. Un rituel que j’avais complètement oublié depuis que je ne consomme plus de lait d’origine animal. Pourtant, j’utilise sa version végétale en cuisine très régulièrement, mais en temps que tel, jamais. Va savoir…
Côté effets, je ne peux t'affirmer si mon sang circule mieux ou si tout se détoxifie bien là-dedans, quoi qu’il en soit, ce lait d’or a le mérite de me détendre et de me rendre plus zen. Affaire à suivre.

Sur ce, j’espère que ce topo sur le lait d'or t’auras intéressé, inspiré que sais-je, quoi qu’il en soit, si tu as des précisions à apporter sur son mode de consommation ou de préparation, n’hésite pas car le mystère reste entier !

A lire aussi : Laits végétaux faits maison, l’art de traire une cacahuète !

Commentaires

sylvie GEOFFROY

Rien que le nom de la prépa donne envie de l’essayer………. dans mon cas particulier elle répond à 4 des 5 points énoncés dans la rubrique bienfaits (je fais abstraction du dernier point qui me laisse dubitative)………… pour moi c’est « une panacée universelle »: « un seul « remède » pour tous mes petits bobos
merci à toi……….. je te tiens a jus des résultats probants ou pas
bisoooooooooooo

Mémé

Coucou !
Ravie de voir que cette recette suscite tant d’engouement ! Tiens-moi au jus oui ^^.
Bisous + !

Elisabeth H. Suisse

Merci pour l’article.
J’ai vu plusieurs méthodes tout comme toi. La première recette bof, ne me motivais pas. Je vais tenter la tienne et si cela donne du pep pour affronter l’hiver et ses microbes je l’adopte immédiatement. Je m’interroge toutefois quant au rythme de consommation, (selon tes recherches) et aux calories supplémentaires, (à la place de ma tisane de 16.00 h. Oui c’est à moment-là que je le boirais).

Mémé

Coucou,

Oui pour la fréquence de consommation, le mystère reste entier. Je compte sur une bonne âme bien calée sur le sujet qui serait amenée à passer par ici pour nous éclairer 🙂

Bon week-end !

L'ora D'or

Super article qui donne envie…personnellement, j’ai un extracteur de jus, je fais donc mes jus à base de citron, curcuma et gingembre frais tous les matins…j’adore ! mais je vais essayer le lait d’or…merci !

Mémé

Avec plaisir ! Du coup ta recette a l’air pas mal non plus, et bien detox, je testerai également tiens.
Merci pour le partage et n’hésite pas à nous faire un retour sur le lait d’or 🙂
Bises

BonheurEnFamille

Merci pour cette super explication !
===> fière. ..
Et j’espère que ça va nous faire du bien!
Bisous bisous

Mémé

Ah mais MERCI surtout à toi d’avoir posé la question ! Comme quoi le partage et bel et bien dans les deux sens, et j’adore ça !
Bon week-end !

Carole

Coucou,
Moi je me prépare celui de Natasha des échos défis verts mais revu à ma sauce. Sa recette doit être une des meilleures car c’est celle traditionnelle de sa grand-mère. En gros, je mets curcuma, lait d’avoine, pâte de noix de cajou, amandes effilées ou autres graines et éventuellement un peu de sucre de canne, le tout à chauffer et zou ma poule ! J’en bois en général en fin de journée après le travail…un petit moment de détente pour me requinquer et continuer. Il faut que j’essaye avec le poivre et le gingembre mais je n’aime pas trop ce qui pique…bof.

Mémé

Coucou Carole,

Un grand merci pour ton retour sur le sujet et pour ce partage !
En ce qui concerne le poivre et le curcuma, on sent la petite note piquante, mais c’est vraiment très très léger tu sais ! Et comme évoqué dans le billet, leur rôle est bien défini, ils sont à mon sens indispensables pour profiter de tous les bienfaits de la curcumine. Après, tout dépend du but. Si c’est juste pour le plaisir gustatif, dans ce cas, on s’en fiche un peu effectivement ^^.

A bientôt !

yolaine

woui, j’ai essayé une recette et pas trop aimé le goût, en fait j’ai trouvé ça écœurant! Reste à voir ce qui joue, peut-être le lait utilisé; je vais re-tester avec du lait d’amandes ou de châtaignes.

Jenny

J’ai découvert cette recette il y a quelques années et le côté « pâte à conserver » m’a laissée perplexe du coup j ai laissée l idée de réaliser le lait d’or moi-même en me disant usant qu un jour je goûterai bien… alors je te remercie pour ta recette Mémé tu m’as donnée envie de retenter !
(C’est comme les commentaires, je te lis depuis des années sans trop oser écrire, merci encore!)

Mémé

Coucou petite lectrice de l’ombre 🙂

Cool pour le lait d’or, tu me diras ce que tu en penses alors !
Et n’hésite pas à m’écrire rho ! J’adore échanger avec vous tous, c’est l’une des raisons qui m’a poussé à ouvrir un blog d’ailleurs, le partage :)!

Merci de me suivre en tout cas, et très bon Dimanche ^^ (ici il pleut et je suis déjà aux fourneaux…)

Jenny

Merci pour ton message. Je n’hesiterai Pas. Bonne semaine 🙂

Elisabeth rouso

Bonjour !

J’ai adoré le goût ! Mais 10 minutes de préparation pour une tasse, c’est trop long pour moi!!! Peut-on le préparer la veille pour le consommer le lendemain ?

Mémé

Bonjour Elisabeth !

Ravie qi ça t’a plu ! J’imagine que préparer en avance ne pose pas de problème. La veille me semble un bon compromis, mais je n’irai pas le conserver plus d’une journée en tout cas.

Bon Dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *