Layering capillaire pour de bio-cheveux !

layering capilaire

Après le layering visage, je reviens en force te parler du layering capillaire ! Encore une fois, nos petites japonaises ont tout pigé, et savent pertinemment que plus un cheveu est en bonne santé, plus il poussera, sera doux, brillant et soyeux ! Alors pour y parvenir, elles ont encore un petit secret...

Le layering capillaire en 5 étapes !

ETAPE 1 : Le bain d’huile

Notre cuir-chevelu produit un sébum naturel censé aider à lutter contre les agressions du quotidien. Malheureusement, cela ne suffit toujours pas. Le froid, la chaleur, les polluants, le calcaire, le soleil, mais encore le choix de nos propres soins comme les shampoing trop abrasifs, l’utilisation de sèche-cheveux à répétition sont autant d’agressions que subissent nos cheveux au quotidien et qui asphyxient nos crinières. Sans compter les facteurs intérieurs tels que le stress, la malbouffe ou encore les médicaments que nous ingérons.
Un bon layering capillaire passe donc avant tout par un bon bain d’huile histoire de fortifier tout ça !
Il ne s’agit pas de tremper ta tête dans un saut d’huile, non. Juste, d’en appliquer de façon homogène sur les longueurs sans que ça ne dégouline.
Pour une efficacité optimale, emballe le tout dans une serviette chaude préalablement passée 1 minute au four à micro-onde. Sous l’effet de la chaleur, les écailles vont s’ouvrir et le soin pénétrera mieux.
Temps de pause minimum, une demie-heure. Si tu es courageuse et que Jules est sorti avec les potes, tu peux le laisser pauser toute une nuit.

ETAPE 2 : Le double shampoing

Double parce que soyons honnête, l’huile ne partira pas en deux temps trois mouvements !
Le premier shampoing servira à retirer la majeure partie de l’huile, le second, retirer les résidus et laver ta chevelure.
Pour se faire, je te conseille de bien masser ton cuir-chevelu à l’aide de petits mouvements circulaire, sans « frotter ». Tes doigts doivent rester appuyer contre ton crâne, c’est le cuir-chevelu qui bouge. Il faut en règle général adopter des mouvements les plus délicats possibles.

layering capillaire

ETAPE 3 : Le soin démêlant

Les Japonaises ont horreur d’avoir des nœuds dans les cheveux. Et nous aussi. Alors pas de difficultés particulières, applique ton après-shampoing classique en les démêlants à l’aide de tes doigts. Ou un peigne en bois, à dents large, à la rigueur; qu'on se le dise, un cheveu mouillé est très fragile, donc le démêlage doit vraiment se faire méga délicatement !

ETAPE 4 : Le soin brillance

Un bon layering capillaire n'en serait pas un sans cette étape ! Comme son nom l’indique, ce soin apportera brillance aux cheveux. Il en existe en magasin sous forme de spray, sans rinçage. Des leavin qu’ils appellent ça les gens.
Pour ma part, j’opte pour la méthode : vinaigre de cidre bio + eau méga froide qui ira resserre les écailles, résultat garanti.

ETAPE 5 : Le séchage et le coiffage

Le must étant de laisser sécher tes cheveux à l’air libre après les avoir enroulé pendant quelques minutes dans une serviette prévue à cet effet. Et surtout, d’accepter une bonne fois pour toutes tes cheveux au naturel. Je sais, tu les as raides et tu les veux bouclés ou vice versa, mais crois-moi, les forcer à adopter une autre forme ne leur rendra pas service.
Je conçois que les laisser sécher naturellement demande d’avoir du temps devant soi. D’autant plus que si tu opères le soir, il est fortement déconseillé d’aller se coucher les cheveux mouillés. Ils sont d’autant plus fragiles et le frottement sur l’oreiller, ils détesteront !
Alors ok… Je t’accorde une petite encartade, déballe ton sèche cheveux, température la plus basse possible, tête en avant et on y go.

Si tu souhaites les attacher une fois qu’ils sont secs, préfères des élastiques souples et vires-moi ces pinces ou autres barrettes en métal qui ne feront que les fragiliser voir les casser. Si tu maitrises l’art du pic à cheveux, c’est encore mieux (en bois le pic, en bois).
Si tu as l’habitude d’utiliser du gel coiffant, opte pour le gel d’aloe vera qui domptera ta crinière et lui apportera une bonne hydratation !

Ainsi s'achève cette petite initiation au layering capillaire ! Si tu es adeptes, n'hésite pas à me faire part de ta routine en commentaire !

Bisous bisous

Commentaires

Lolo

Génial et hop hop on met en applications tes bons conseils , je te remercie jeune fille bisous <3

Nat

C’est vraiment dommage de voir que vous associez cette méthode à un rituel japonais, ce qui n’est pas le cas.
De base, ce rituel est employé par les femmes noires (mouvement sorti des E-U) car leurs cheveux demandent beaucoup d’hydratation.
Googler « LEAVE IN » comme vous l’avez mentionné dans votre billet et vous découvrirez les merveilleux conseils de youtubeuses (aucune japonaises). Sinon votre démarche de partager cette routine est top, cependant n’associez pas une image à une autre (c’est très important peu importe la chose) 🙂

Mémé

Coucou Nat’ ! Merci pour ta contribution. Cet article ne relate qu’un court résumé du livre d’Elodie-Joy sur le layering japonais. D’où l’absence d’autres sources 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *