Coupe menstruelle: malgré mes préjugés, je l’ai adoptée !

coupe menstruelle

Je ne pensais vraiment pas me mettre à la coupe menstruelle un jour, tant j'avais de préjugés sur la chose. J'avais pourtant conscience que c'était une solution bien meilleure pour la santé et pour l'environnement comparée à l'utilisation des tampons, mais disons que j'y voyais là un aspect trop "contraignant". Et parce qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, aujourd'hui, je peux enfin dire que je l'ai adoptée

Du coup, et même si la toile regorge déjà de ce genre de billets, j'avais envie d'amener ma pierre à l'édifice en te causant de

Mon expérience avec la coupe menstruelle !

La coupe menstruelle, c'est quoi?

Mettons d'abord les choses à plat pour celles qui n'en auraient encore jamais entendu parlé. La coupe menstruelle appelée aussi "cup", est une alternative aux tampons et autres serviettes hygiéniques. C'est une sorte de petite coupelle que tu iras placer dans ta choupette au même titre qu'un tampon, ou presque, puisqu'elle se porte un peu plus "bas".  En silicone chirurgical, elle ira se coller aux parois de ton vagin grâce à un effet "ventouse". Ainsi, elle récupère le flux menstruel que tu pourras ensuite vider dans les WC, ton lavabo, ta douche, que sais-je (épargne tes plantes vertes quand même hein).

Niveau nettoyage, il te faudra la faire bouillir dans de l'eau 5 à 10 minutes (réfère-toi quand même au mode d'emploi de la coupe menstruelle que tu choisiras hein), à la fin de chaque cycle histoire de la stériliser avant de la ranger soigneusement dans sa petite pochette. Personnellement, je fais cette opération à la fin, et au début du prochain cycle. Pendant, il te suffit de la vider et la rincer à l'eau claire, voir la nettoyer avec un peu de savon bio.

Il en existe plusieurs sortes, de différentes tailles, des plus ou moins souples. Elles sont généralement dotées d'une petite tige, que tu pourras décider de couper plus ou moins en fonction de ta morphologie. Certaines préfèrent la couper complètement, d'autres la laissent en l'état histoire de pouvoir "attraper" la coupe menstruelle et l'extraire plus facilement. 

Qu'on se le dise, je ne vais pas te faire un cours d'insertion et d'extraction, parce que par écrit, c'est pas franchement pratique, mais je t'invite tout de même à zoner sur Youtube et faire des recherches sur le sujet, histoire de te donner une idée plus précise du fonctionnement. La vidéo d'Esther n'est pas mal sur le sujet, tu peux t'y référer par exemple (t'inquiète, elle te fait pas une démo en live non plus hein).

Les avantages de la coupe menstruelle

Plus sain pour la santé. Le problème avec les tampons, c'est qu'ils n'absorbent pas seulement le flux. Ta muqueuse y passe aussi. Sans compter tous les produits chimiques qu'ils contiennent, je te laisse imaginer le tableau. La coupe menstruelle n'est pas une méthode absorbante, du coup, ta flore vaginale continuera de vivre sa vie comme elle l'entend et te dira Merci !

Beaucoup de femmes sont passées à la cup pour éviter les chocs toxiques. On a toutes plus ou moins en tête la triste histoire de Lauren WASSER, ce mannequin de 27 ans ayant subit une amputation des suites d'un SCT (Syndrome du Choc Toxique). Il semblerait malheureusement que la coupe menstruelle n'épargne pas ce genre de fléau, mais d'après ce que j'ai compris les risques seraient moindre. 

Ecologique. Les protections hygiéniques traditionnelles ne sont pas recyclables, les balancer au fond des WC est une cata' pour l'écosystème. Sans compter leur production qui engendre une forte pollution de par les différents produits chimiques utilisés dans le but de les stériliser, les blanchir… Quant aux emballages qui en rajoutent une couche au niveau des déchets, là je t'en parle même pas. bref, ici, t'en achète une et basta. Exit la production de déchets tous les mois.

Economique. Une coupe menstruelle coûte une trentaine d'euros à l'achat, mais quand tu sais que bien entretenue, elle peut te durer une dizaine d'année, y'a pas à tortiller ! Moins cher sur le long terme comparée aux serviettes et tampons, elle sera donc rentabilisée en quelques mois.

Les inconvénients de la coupe menstruelle

Prendre le coup de main ! Il y a quand même un petit temps d'apprentissage au niveau de l'insertion et de l'extraction de la chose. Certaines galèrent pas mal au début, d'autres pas du tout. Il peut y avoir quelques petits accidents, des fuites si tu la places mal, t'en coller partout si tu l'enlèves avec peu de délicatesse (évite de la faire tomber, cette petite chose rebondi, j'dis ça, j'dis rien) ... Disons qu'il faut quand même être un minimum à l'aise avec son corps... Mais surtout, pas de découragement ! 

Peu ragoutant. C'est en utilisant la coupe menstruelle que j'ai vraiment pris conscience du terme "glaire menstruelle". A 30 ans, il était temps. Forcément avec cette alternative, tu vois exactement ce que tu perds et c'est pas forcément une partie de plaisir. Mais voyons le verre à moitié plein : de cette façon, tu peux "contrôler"  que rien ne cloche. A l'instar de Christian BRUN, Naturopathe, qui t'explique lors de ses conférences que chaque matin, il met un point d'honneur à analyser ses selles histoire de voir si tout va bien !

Des contre-indications ?

Oui, il y en a ! Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, alors je te propose simplement de lire l'article du site EasyCup. Ce site regorge d'infos sur la coupe menstruelle, je t'invite vivement à t'y balader. 

Mon expérience avec la coupe menstruelle

Mes préjugés sur la Cup

Comme évoqué, l'utilisation de la coupe menstruelle ne m'a jamais réellement attirée. Je jugeais ça très contraignant et impossible à utiliser au quotidien. J'avais en tête qu'il fallait systématiquement avoir un lavabo à portée pour pouvoir la vider et donc "se changer" toutes les quatre heures. Chez moi, pas de lavabo dans les toilettes, au boulot non-plus, et je me voyais mal sortir avec ma cup dégeulasse jusqu'au lavabo, la rincer, et rentrer à nouveau dans les WC pour la remettre en place, tout cela bien évidemment, au risque de croiser quelqu'un. 

L'autre aspect qui m'a fait reculer au premier abord, c'est la manipulation. J'ai toujours utilisé des tampons avec applicateurs et là, j'avais bien conscience qu'il fallait aller mettre les mains dans le cambouis si j'puis dire, et me confronter à des choses que je n'avais pas spécialement envie de voir.

Bref, tu l'auras compris, malgré la conscience que j'avais sur le fait que cette alternative soit plus saine pour moi, pour l'environnement et pour mon porte monnaie, je n'avais que mon petit "confort" en tête. 

Mes premiers pas avec la Cup

Je crois me souvenir que le "déclic" à été de visionner la vidéo d'Esther (dont je te parlais juste avant), qui expliquait qu'elle pouvait la garder toute la journée sans y toucher forcément. Sachant que mon flux n'est pas spécialement abondant, je me suis alors dis que le problème que j'avais était un faux problème. Si la chose consistait à la placer le matin, et ne la retirer que le soir, alors, pourquoi pas ?

J'ai fait l'acquisition d'une coupe menstruelle de la marque MoonCup il y a maintenant trois mois. Inutile de faire des calculs savants pour te préciser que je l'ai donc utilisé trois fois. 
Pour ma part, je n'ai pas vraiment eu de difficultés pour la positionner, l'enlever en revanche s'est avérée un peu plus complexe. C'est pour cette raison d'ailleurs que je n'ai toujours pas coupé la tige. Pour l'instant, je la laisse là où elle est, elle ne me dérange pas outre mesure. 

coupe menstruelle

Lors du premier cycle, j'ai décidé de ne la porter uniquement chez moi pour palier aux éventuels accidents. Je l'utilisais donc uniquement le soir, après le boulot et la laissais toute la nuit jusqu'au petit matin. Ca peut paraitre paradoxal de la laisser la nuit sans aucun contrôle m'enfin, tout s'est très bien passé, mes draps sont restés propres Merci.
Au début, l'effet "peu ragoutant" dont je parlais dans les inconvénients m'a pas mal perturbée, mais que veux-tu, à part que tout est une question d'habitude, je ne peux rien te dire de plus. Le fait qu'il n'y ai pas d'odeurs (et ça j'aurais pu le coller dans les avantages), a joué énormément pour moi. Qu'on se le dise, le sang en lui-même ne dégage rien au niveau olfactive, c'est le mélange avec des produits chimiques contenus dans les protections hygiéniques "classiques" qui fait que. Donc avec le Cup, aucun problème de ce côté là. 

Au deuxième cycle, j'étais un peu plus confiante voyant que je savais la placer correctement et que je n'étais pas sujette à des accidents intempestifs. Du coup, je l'ai portée en journée et là... Pas d'accidents non plus, mais je te mentirais si je te disais que j'étais à l'aise à 100%. Elle ne me dérangeait pas spécialement, à vrai dire, je ne la sentais pas. C'était plus psychologique qu'autre chose. Les tours de contrôle au petit coin pour voir si tout se passait bien dans ma culotte se sont avérés le premier jour, assez fréquents (va expliquer à tes collègues pourquoi tu vas aux chiottes tous les quarts d'heure...va !).

Aujourd'hui, j'y pense plus. Je la mets le matin, l'enlève le soir une fois rentrée chez moi. C'est limite si j'oublie que j'ai mes règles. Je ne sais pas si c'est lié, mais j'ai également l'impression que mes maux de ventre sont moins intenses. 

Où se procurer une coupe menstruelle ?

J'ai trouvé la mienne dans mon magasin bio, pour une trentaine d'euros, et j'en suis très satisfaite. Attention, la marque propose deux tailles différentes à choisir en fonction de ton âge, si tu as déjà accouchée par voie basse ou pas, bref, tout est expliqué sur leur site, que je t'invite à consulter parce que super bien fait.

Bien entendu, tu pourras également en trouver en ligne 🙂

J'espère que ce billet aura pu éclairer ta lanterne, voire t'aider à te lancer si tu es en phase de réflexion, quoi qu'il en soit, et quelque soit la coupe menstruelle que tu choisiras, n'oublie pas d'éplucher la notice en long en large et en travers avant de l'utiliser !

Sur ce, si tu as des questions, n'hésite pas, j'y répondrais avec plaisir dans les commentaires !

Bisous bisous

Commentaires

Jennyfer

J’aime trop lire tes articles, ta façon d’écrire change de toutes les aurnes nanas et on a l’impression que tes expériences sont plus vraies, plus authentiques.
Merci pour cet avis sur la cup, je compte très prochainement me lancer malgré l’appréhension ! Je me dis que ce n’est qu’un coup de main à prendre 🙂

Marie-Ange

Ici ça fait 11ans que je l’utilise et ne reviendrais plus en arrière 😉 …

Marlou_fermiere

Merci pour cette article, c’est rassurant et donne envie de se lancer!

Chlo

Merci beaucoup ! Comme toi, j’ai également moins de maux de ventre depuis que je l’utilise, j’en oublie parfois mes règles! La cup a changé ma vie!

Clairelle

Et bien figure toi Mémé que oui, tu peux verser le contenu de ta cup dans tes plantes vertes. Les écolos-bobos par chez moi, en Colombie, inspirées des rituels indigènes, le font, et c’est un peu comme une offrande a la terre, un juste retour… J’avoue ne pas le faire, mais bon, je t’informe, si tu veux sauter le pas.
Clairelle, 7 années de cup, et encore de bien belles devant elle!

Mémé

Et moi qui pensait être drôle avec ma blague à 2 balles, j’ai l’air maligne ahah, merci pour l’info mais je pense que je vais tout de même m’abstenir… ^^

Mathilde

Bonjour,
Je découvre votre blog et je m’arrête sur cet article car je suis concernée. Aujourd’hui 2ième jour de cup. Je dois avouer que je suis une des chanceuses qui n’ont eu aucun mal à bien placer la cup dès la première fois… Héhé, je touche du bois pour que ça continue ainsi ! Pour l’anecdote, le premier soir où j’ai voulu l’essayer j’ai eu tellement peur de pas pouvoir la récupérer que je l’ai tenue pendant 10mn avant de l’enlever et de me dire « je la mettrai demain matin en fait »…
En tout cas article top, je ne pense pas m’avancer à dire que je l’ai adopté. Car je ne veux plus utiliser de tampons et risquer d’abîmer cet endroit de mon corps 🙂
Bonne soirée 🙂

Mémé

Hello Mathilde !
Ravie de savoir que ça se passe bien pour toi ! C’est normal d’avoir quelques appréhensions au départ, c’est quand même un sacré changement d’habitudes mine de rien ^^. Allez, lâche ta cup, elle ne se perdra pas hihi.
Belle journée !

Lise

Bonjour, je découvre votre blog et je me régale avec vos articles !
Je suis convaincue ou presque…
La seule chose qui m’interroge avec cette cup c’est l’idée de m’introduire du silicone dans le vagin, et ça, ça me contrarie un peu. Connaissez vous des études comparatives des effets néfastes des cup’s en silicone chirurgical et les tampons ? Dans ma tête le silicone reste créer à base de pétrole… et l’idée du pétrole dans mon vagin… ça me plait pas… merci et bonne soirée

Mémé

Coucou Lise,

Malheureusement non, je n’ai pas d’études en tête à te partager là maintenant… Il faudrait d’ailleurs que je publie un nouvel article sur le sujet de la cup, car depuis mon avis sur son utilisation a un peu changé :/ Je pense que c’est toujours moins pire que d’utiliser des tampons, en revanche, le fait de s’introduire un corps étranger dans le vagin n’est pas spécialement recommandé non plus. Bref, il faut que je bosse un peu plus le sujet, je suis actuellement en pleine réflexion ! Affaire à suivre… 😉

Elch

Bonjour

utilisatrice de la coupe depuis… hé hé 2005 !
quelques remarques :
– Clairelle a raison, le sang peut se mettre au pied des plantes (bon par sécurité, pas des plantes alimentaires), car c’est un excellent engrais 😉
– la stérilisation de la cup, sauf quand on a une mycose ou autre infection, c’est même pas nécessaire : bien laver, bien rincer, surtout bien faire sécher et ranger à l’abri de la poussière ça suffit largement, les tampons sont blanchis pas stériles (idem pour des tas d’autres choses d’ailleurs… je vous fais pas de dessins…), après si ça vous rassure de la bouillir, ça l’usera pas 😉
– pour les histoires de taille de coupes, penser à comparer les marques ! il y a de grosses différences de contenance et quand on saigne beaucoup, ça peut tout changer (par exemple moi j’ai une Diva Cup maintenant, car la moon cup était trop petite pour moi, genre une autonomie de 1h30 limite limite deux heures, quand t’es prof c’est pas vivable. X-P Avec la Diva je tiens 4h sans aucun problème voire 5-6) donc comme c’est un investissement, ça vaut le coup de bien se documenter
– la coupe va très très bien avec un protège slip lavable (acheté ou diy), c’est increvable, ça se jette pas et c’est hyper confortable par rapport aux horreurs jetables, là aussi prendre le temps de choisir parce que j’ai toujours les même plus de 10 ans après…
– pour la silicone, c’est un matériau de la famille du verre plutôt que du pétrole, je suis une buse en chimie (bien qu’étant biologiste) mais de ce que j’ai pu lire ça semble être un matériau plutôt safe, c’est pas de la même famille que les plastiques
– pour la cup et le risque du SCT, l’article qui a tellement fait parlé n’est pas un article d’épidémiologie (genre nombre de cas/ nombre d’usagères) mais des expériences de culture à partir de prélèvements qui ont été pas mal déformés dans la façon dont ils ont été vulgarisés, a priori y a pas de quoi s’inquiéter

voilà voilà, si vous avez des questions, si je peux répondre ce serait volontiers, c’est tellement cool la vie sans tampons ni serviettes ! 😀

Mémé

Un grand merci pour ces précisons et retour d’expérience Elch ! J’adore constater que vous agrémenté les posts de ce blog 🙂
De mon côté, je suis au bord de la rupture avec ma cup, les choses ont changé depuis la publication de cet article. Je continue de l’utiliser mais pense à une nouvelle alternative, j’en reparlerai probablement prochainement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *