Non, fabriquer ses cosmétiques n’est pas compliqué !

Débuter en cosmétique maison, c’est mettre un pied en terre inconnue et faire face à un nombre incalculable de choix, tant au niveau des matières premières que des recettes proposées sur internet. Si ça fait un moment que tu souhaites te lancer dans l'aventure mais que tu te sens perdu face à ce surplus d’informations, si bien que tu ne sais pas par où commencer, ou que tu as littéralement abandonné l'idée, reste un peu, ce qui suit va probablement t’intéresser.

Depuis que ce blog existe, je reçois pas mal de mails et commentaires du type :

  • C’est compliqué !
  • Ça prend trop de temps, je n’en ai pas !
  • Il faut beaucoup d’ingrédients, de matériel, d'ustensiles, de contenants, ça revient plus cher que de faire appel à des cosmétiques conventionnels finalement !
  • Les matières premières sont uniquement disponibles sur internet, ce n’est pas pratique !


Ces arguments qui te freinent peut-être toi aussi à te lancer ne sont à mon sens que
de simples idées reçues qui, soit dit en passant, sont à mon sens justifiées (au premier abord...).

D’où viennent ces idées reçues ?

Qu’on se le dise, l’offre en ingrédients et matériel de fabrication de cosmétiques s’est énormément développée, c’est devenu un domaine très florissant, et la démarche qui se veut à la base minimaliste et écologique peut s’avérer quelque peu coûteuse à l’arrivée, pour peu qu’on ne sache pas faire le tri parmi le surplus d'informations.

Des choix pas toujours évident à faire

Beaucoup de sites spécialisés en matières premières cosmétiques sont nés sur la toile ces dernières années, proposant des recettes élaborées par des professionnels. Des recettes où la liste des composants nécessaires à la réalisation est longue comme le bras dans certains cas. Et toi comme t'y connais pas grand chose, eh bien tu achètes tout ce qu'il faut par peur de foirer la recette sur laquelle tu as jeté ton dévolu.

Eaux florales, huile végétales, argiles, tensioactifs, émollient, cires végétales, actifs, gommes, dispersants… Les familles de matières premières sont nombreuses et chacune possède elle-même une gamme complète, de plus en plus développée. Le but ? Obtenir des soins maison qui se rapprochent au plus près des cosmétiques conventionnels, tant au niveau de l'odeur que du toucher. Et quand il s’agit de débuter en cosmétique maison, beaucoup se retrouvent alors perdus face à cet éventail des possibles et se mettent à se procurer des ingrédients "doublons" voire inutiles à l'efficacité du produit final.

Aux ingrédients s’ajoutent le choix de matériel de fabrication allant de l'ustensile spécifique au mélange de tels ingrédients, au contenant adéquat pour tels types de produits, en passant par les accessoires de dosages, de transfert et de protection. Tu serais de mauvaise foi si tu affirmais ne pas y trouver ton bonheur ! Encore faut-il savoir ce que l’on cherche exactement et ce dont nous avons réellement besoin…

On ne va pas se mentir, les sites spécialisés ne vont pas t'aider à faire ces choix. Au contraire, ils vont te pousser à la conso, quitte à te créer des besoins. Je ne vais pas élucubrer sur la stratégie utilisée pour faire gonfler le panier de leurs clients, c’est légitime, le but de toute entreprise est de faire du chiffre après tout. Quand tu vas chez le coiffeur par exemple, ce spécialiste du cheveu. Va-t-il préférer te vendre un produit conventionnel que tu trouveras aisément chez Carrouf ou l'un des produits de sa gamme "pro" disponible à la vente dans son propre salon ?

C'est à toi, consommateur, de mener la danse et de faire la part des choses entre ce qu'on va te pousser à acheter et ce qui te sera réellement utile !

On en pensera ce qu’on voudra, ces sites spécialisés ne restent pas moins une excellente source d’inspiration, si tant est qu’on sache faire le tri entre les ingrédients réellement indispensables à une recette et ceux qui ne sont là qu’en “surplus”, souvent destinés au confort même de l’utilisation. Entre le matériel réellement utile et celui qui n'est là que pour nous convaincre que nous sommes équipés comme des pros ! 

La barrière de l'achat en ligne

Bien que l’achat en ligne soit passé au rang de “normalité”, il ne faut pas oublier que certains ne sont pas encore à l’aise avec ça, voire complètement hermétiques au fait de devoir fournir leurs coordonnées bancaires (Coucou Môman).
La question des frais de port se pose également. Tu as le choix entre les payer à chaque nouvelle commande (pour un peu que tu oublies un ingrédient dans la bataille, c’est reparti mon kiki), ou faire en sorte de gonfler ton panier sous prétexte qu’ils te seront offerts à partir de X€ d’achats. Clair que vu sous cet angle, le budget cosméto va commencer à chiffrer (et je parle en connaissance de cause) !

Je ne suis pas entrain de te dire qu’acheter tes matières premières en ligne “c’est le mal”. J'ai moi-même encore recours à ce mode de consommation pour certains produits. Je pense simplement que contrairement à ce que peuvent penser les novices, ce n’est pas LA case “obligatoire” par laquelle on doit “absolument” passer si on veut débuter en cosmétique maison. Il est tout à fait possible de se confectionner une routine minimaliste sur-mesure avec seulement quelques ingrédients de base judicieusement choisis et ce, sans forcément devoir se fournir sur internet constamment.

Calquer sur les autres

Peut-être que tu prends également quelques renseignements sur des blogs comme le mien. Où il y a un retour d'expérience plus authentique, de l'humain derrière, du vrai. Le "hic", c'est que lorsque t'en viens à ouvrir un blog et à l'alimenter régulièrement, c'est que quelque part, tu es assez passionné par ton sujet. Tu es tellement passionné que tu tambouilles régulièrement, toujours à la recherche du Graal en terme de recette, d'ingrédient et de matériel. T'en viens parfois même à cuisiner des soins dont tu n'as même pas besoin, juste pour le plaisir de créer. Ce qui te pousse inévitablement à passer commande plusieurs fois par an sur les sites en question, et partager tes propres recettes à tes lecteurs, en les conseillant sur les matières premières dont tu as pu apprécier la qualité ! Retour case départ et direction les boutiques en ligne !

Aujourd’hui, beaucoup de ressources sur le sujet sont partagées par des passionnés qui ont tendance à investir dans la cosmétique maison comme tu le ferais dans n’importe quelle autre activité. Du coup, ils ont tendance à cumuler beaucoup d’ingrédients, utiliser du matériel sophistiqué et confectionner des recettes chargées, pas toujours simples à réaliser pour un novice ! Ils deviennent des modèles, des référents en qui nous avons confiance et ce, à juste titre.

Sauf que. Toi lecteur en question, tu n'es peut-être pas passionné par la cosmétique maison. Peut-être que toi ton but, c'est juste consommer la beauté de manière simple et minimaliste sans y allouer trop de temps et d'argent.

Malheureusement, débuter en cosmétique maison en se calquant à 100% aux recettes trouvées sur le web, c’est :

  • Prendre le risque de cumuler des ingrédients qui n’auront servis qu’à l'élaboration d’une seule recette bien spécifique et dont il sera compliqué de recaser par la suite si on ne s’y connait pas trop.
  • Cumuler des matières premières doublons qu’il sera difficile de consommer avant qu’elles ne périment.
  • Vouloir à tout prix CET ingrédient dont on nous a vanté les mérites et sur lequel on mise tous nos espoirs, persuadé qu’il répondra à nos problèmes bien ciblés. CET ingrédient qui n’est disponible que sur CE site tant il est rare de le croiser.
  • Confectionner des soins qui n’auront pas forcément la même efficacité sur nous.

Je pense qu’il faut bien faire le distinguo entre le fait d’être passionné par un sujet, vouloir y consacrer du temps voire de l’argent (ce qui a été mon cas), et le fait de vouloir consommer la beauté autrement, de façon raisonnée et simple pour combler un besoin réel, comme bon nombre d’entre vous souhaitent le faire (ce qui est mon cas actuellement).

après-shampoing cheveux blancs et blonds
J'ai fini par revenir à l'essentiel

Après avoir été une passionnée acharnée de la cosmétique maison pendant 5 ans et avoir pu tester toutes sortes d’ingrédients, toutes sortes de modes de consommation, j’ai désormais le recul nécessaire pour t'expliquer ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas.

Sans te mentir, j'ai fait pas mal de bêtises au début, tant au niveau de la réalisation de certaines recettes qu'au niveau des sommes monstrueuses que je dépensais pour rien.

Parce que la demande était forte (et que j'en avais aussi envie), j'ai mis à profit mon expérience de ces 5 dernières années pour créer le programme “Fabriquer ses cosmétiques avec peu d’ingrédients et sans se ruiner !”.

Ce guide a été pensé pour que tu ne reproduises pas les même erreurs que moi. Je le vois comme une sorte de "recueil", où on s'attardera sur les indispensables et tendre ainsi vers une consommation responsable.

Le but : t’aider à débuter en cosmétique maison et te montrer qu’il t'est tout à fait possible avec peu d’ingrédients et peu de temps, de prendre soin de toi de la tête aux pieds sans pour autant faire flamber ta carte bleue et acheter en ligne constamment !

fabriquer ses cosmetiques n'est pas complique

Ce programme, c'est aussi un pied de nez à toutes les idées reçues dont nous avons parlées :

"C’est compliqué !"
"Ça prend trop de temps, je n’en ai pas !"
"Ça revient plus cher que de faire appel à des cosmétiques conventionnels finalement !"
"Il faut constamment commander sur internet, ce n’est pas pratique !"

Je le répète haut et fort, non, fabriquer ses cosmétiques n'est pas compliqué, non, ça ne te prendra pas beaucoup de temps, non, tu n'as pas besoin de passer obligatoirement par l'achat en ligne et investir dans 36 ingrédients et du matériel sophistiqué pour y arriver !

Débuter en cosmétique maison est à la portée de tous, et peut s'inclure dans ton quotidien comme n'importe quelle autre activité que tu fais naturellement pour répondre à tes besoins. Tu cuisines des aliments pour te nourrir, eh bien tu cuisineras dorénavant tes cosmétiques pour prendre soin de toi (ce qui prendra beaucoup moins de temps que de te mettre derrière les fourneaux, soit dit en passant) !

Alors si tu souhaites débuter en cosmétique maison sans prise de chou, éviter les achats inutiles et concevoir des bêtes de produits, n’hésite pas à consulter le programme, histoire de voir si le plan d’action correspond à tes attentes ! 

debuter en cosmetique maison

Et toi, quelles sont les raisons qui te poussent à ne pas te lancer ?

La Bise.

Marie

Commentaires

De Vleeschouwer Carine

Je viens de découvrir votre site qui est une mine d’or pour moi …
Merci et bonne journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *